Impact économique de la crise liée à la Covid-19 dans la Métropole du Grand Paris

Alors que la Métropole du Grand Paris constitue un bassin économique unique, les pertes d’activités liées au confinement font ressortir les spécificités des emplois présents dans chacun des 12 territoires. Cette note propose une déclinaison locale des estimations de pertes d’activités réalisées par l’Insee à l’échelle nationale. 

Parvis de la Défense durant le confinement © Apur - Michaël Silva-Gori

Au printemps 2020, les pertes d’activités liées aux mesures de confinement sont estimées à -37,2 % dans la Métropole du Grand Paris (-34,5 % en France). Ce sont les activités scientifiques, techniques et de soutien aux entreprises ainsi que le secteur de l’information et de la communication, particulièrement développés dans la Métropole qui contribuent le plus à la perte d’activité avec le commerce.

Grand Paris Seine Ouest (avec une perte d’activité de -41,5%) et Paris Terres d’Envol (-39,2%) ressortent comme étant un peu plus fortement impactés que les autres territoires en raison des spécificités de leur structure d’emplois (activités scientifiques, techniques et de soutien aux entreprises, secteur information et communication et commerce à Grand Paris Seine Ouest ; secteurs des transports et de l’entreposage, du commerce et de la construction à Paris Terres d’Envol).

Inversement, les territoires légèrement moins touchés sont Grand Paris Grand Est (-33,8%), Paris Est Marne&Bois (-32,6%) et Grand Paris Sud Est Avenir (-32,9%), ces territoires étant plus spécialisés dans les services non marchands tels que l’administration, l’enseignement et l’action sociale.

Crise économique liée à la Covid-19 : premiers impacts dans la Métropole du Grand Paris

Resources

Documents to download

  • Note

    Impact économique de la crise liée à la Covid-19 dans la Métropole du Grand Paris

    Format : pdf, 6.75 MB
    Télécharger